Nutrition, donner à chacun la réponse adaptée à sa spécificité.

Mar 7, 2011 by

Docteur, je ne parviens plus à maigrir!

Ce constat, souvent entendu en consultation, est-il le résultat d’une barrière  infranchissable contre laquelle nous ne pouvons rien?

Beaucoup d’entre nous pensent, à tort, que nous sommes soumis à une sorte de fatalité.

Avec les années, les accidents de la vie, certains médicaments, les repas pris à l’extérieur, la quarantaine, le système d’équilibrage de notre poids s’enraye; c’est vrai.

« On ne peut plus avoir à quarante-cinq ans  la taille d’une jeunette » me disait une patiente ! »

Elle se trompait, mais les opinions courantes ont la vie longue même si elles sont erronées.

Devons nous plier en permanence sous le poids de  contraintes drastiques, et peu réjouissantes?

Non, ces idées reçues sont fausses.

Que souhaitons-nous?

Trouver un poids idéal, une silhouette agréable et la joie de vivre?

« Etre mère c’est accepter de prendre un, deux, ou trois kilos par enfant » ; «  la ménopause c’est 10 kg de plus, sur le ventre et il n’y a rien à faire » ! : Encore des idées reçues,

Des solutions existent, elles sont efficaces dans toute situation, qu’il s’agisse de surpoids, de kilos diffus ou localisés, ou d’obésité,  récente ou non.

Ce traitement doit être personnalisé, et doit découler d’une bonne compréhension de la situation: c’est le rôle du médecin de savoir pourquoi vous avez pris du poids, pourquoi vous ne le perdez pas, pourquoi vous avez trop d’appétit ou, peut-être,  une boulimie; depuis les études faites par le Pr Lafontan ( CHU  Rangueil de Toulouse), le médecin connait bien le fonctionnement de la cellule graisseuse, il maîtrise aussi le rôle du pancréas, ou d’autres glandes de l’organisme, qui expliquent ;

– l’échec de certains régimes, les phénomènes « yoyo », les boulimies sucrées ou salées, le poids ‘ « barrière » en dessous duquel on en parvient pas à descendre, les reprises de poids

Si votre médecin maîtrise ces données, il dispose aussi d’outils à votre portée pour décider avec vous d’une solution efficace et compatible avec une vie saine et équilibrée. Perdre cinq, vingt kilos ou plus, c’est possible, à tout âge, dans la mesure où un bilan préalable est respecté et où une surveillance médicale régulière accompagne le traitement.

Perdre du poids sur «  le ventre, les fesses et les cuisses, et pas sur le visage et le buste », voilà une demande fréquente et sur ce point nous savons faire ;

«  Est-ce que je vais reprendre du poids après mon régime? » Non; vous n’allez pas reprendre du poids; c’est une bonne connaissance de votre métabolisme, et des tissus gras qui permet à votre médecin de vous aider à retrouver une alimentation saine, équilibrée, incluant avec une mesure raisonnable, la part de gâteau du goûter d’anniversaire…

Ce petit miracle du  »poids retrouvé » est possible, qui donne certes une belle humeur et l’impression de partir pour une nouvelle vie, mais aussi la santé et la disparition de tous les risques liés à l’obésité et au surpoids ( tension, maladie du cœur et des vaisseaux, disposition à certains cancers et au diabète), Grâce aux recherches d’un homme, le Pr Lafontan, des techniques alimentaires nouvelles de réduction pondérale se montrent efficaces, relativement rapides mais sans excès, elles sont aussi ciblées sur les  »kilos disgracieux’ qui empoisonnent la vie de nombre de femmes et d’hommes.

C’est à chacun de savoir s’il veut tenter l’aventure.*

* extrait du Livre; « petites histoires de la Diablette et de la Tyrolienne» ;

Excès de poids, fatigue, malaises, humeur, pilosité…   et si c’était le système glandulaire? ®

Docteur Brigitte Luchaire-Dautel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.